Au naturel, Jardinage

Les cassissiers

Les cassis

L'installation d'arbustes à baies permet de se passer de quelques envies de fruits frais. Cueillies juste à Point, les cassis ont un goût inégalable que vous ne trouvez jamais dans les fruits ayant suivi une filière commerciale. De plus, les plantes de Petits fruits ne demandent que très peu de soins.

La plantation

Les cassis se plantent dans un jardin dont le sol a été bien préparé: labour profond, apport de matière organique important et surtout sol exempt de mauvaises herbes vivaces.

 

Ils seront plantés à une distance de 1,20 m sur 1,40 m entre les lignes.

L'arrosage

Sans parler de l'arrosage lors de la plantation, les petits fruits demandent un suivi des apports d'eau durant toute la saison.

Un déficit en eau juste après la floraison et au Moment de la maturité peut hypothéquer la récolte. En été, par beau temps une culture de Petits fruits utilise 5 l d'eau par mètre carré par jour; si les plantes ne trouvent pas cette quantité, elles montrent des signes de soif en perdant leurs turgescences.

Un apport basé sur 30 l à 35 l par mètre carré et par semaine est donc nécessaire. Bien entendu, la quantité de pluie tombée durant la même période devra être prise en considération.

   

L'astuce

Pour mesurer la quantité d'eau apportée par arrosage, il suffit de placer une boîte de conserve dans la zone d'aspersion.

Lorsqu'on croit avoir suffisamment donné d'eau, on mesurera en centimètres la hauteur d'eau dans la boîte; 1cm et étal à 10 l par mètres carré.

     

La santé des plantes

Pour ces espèces dont on consomme les fruits frais, il n'est pas envisageable de protéger chimiquement les plantes. La première clé du succès consiste à ne planter que des cultivars résistants aux maladies, puis d'utiliser des produits naturels comme le cuivre (attention pas trop), les décoctions de prêles et d'orties. Contre les vers des fruits, prévoyez les pièces ou les insecticides naturels.

 

Après la taille, dans les régions sèches et chaudes, il faut arroser et intervenir en août pour détruire les acariens installés Sous les feuilles. En Effet, les tétranyques, en piquant les feuilles et les bourgeons, empêchent la végétation de se poursuivre normalement.

Notez qu'un autre acarien nommé phytope agit, lui, sur les bourgeons des cassissiers, qui alors ne peuvent plus se développer. Intervenez avec un insecticide naturel.

Le travail du sol

Après une saison de culture durant laquelle vous bichonnerez la jeune plantation, vous pouvez très bien pailler la bande de plantation avec du compost jeune, des écorces de conifères ou simplement de paille de roseaux de Chine hachée, et semer de l'herbe entre les lignes.

 

Cette manière de procéder empêche d'être envahi par les herbes indésirables et diminuera le nombre des arrosages. Un coup de tondeuse sera nécessaire tous les dix jours environ afin d'éviter que les graminés concurrencent la culture. Rappelez-vous aussi que le paillage évite le tassement du sol et l'évaporation inutile de l'eau.

La taille

Après la récolte, la nature se calme, vous pouvez donc, sans hésitation aucune, procéder à la taille du cassissier.

Ce travail est, comme pour pratiquement tous les arbustres, basé sur le rajeunissement; il consiste à supprimer le plus près possible du sol les rameaux âgés de plus de trois à quatre ans.

On profite aussi de couper les branches mal placées et celles en surnombre.

Une fois l'ouvrage terminé, l'arbustre doit avoir une allure aérée, garni de jeunes pousses de l'année, d'un, de deux et parfois même de trois ans.

La taille d'hiver est aussi possible, vous interviendrez dès la chute des feuilles, mais en mars au plus tard, comme vous l'auriez fait en août.

La cueillette

Tous les petits fruits se récoltent à complète maturité. Vous cueillerez le matin après dissipation de l'humidité due à la rosée et jamais sous la pluie. Ainsi, les fruits secs offrent leurs plus subtils arômes; vous déposerez les baies dans de petits plats ou barquettes pour éviter de les écraser. Sauf pour les fruits destinés directement à la cuisine, vous n'utiliserez pas de "bidon à lait".

La conservation

Les petits fruits ne se gardent que très peu de temps à l'état frais. Vous devez les mettre au frigo, mais leur durée de conservation sera en fonction de leur qualité.

Vous pouvez néanmoins les congeler, les passer en confiture, en sirop ou même en liqueur.